Montage du pavillon de Smart training

Mené en collaboration avec le Laboratoire d'architecture et technologies durables (LAST) de l'EPFL, le projet de construction d'un pavillon de Smart training a trouvé sa place entre les deux salles omnisports du site de l'UNIL à Lausanne. Le montage de la structure primaire en bois a débuté le 10 juillet pour une durée de deux semaines. L'entreprise adjudicataire JPF-Ducret SA est en charge de la fabrication (en partie préfabriquée) et de la pose de l'ensemble de la construction en bois (structure, enveloppe, façades et aménagements intérieurs).

Projet

Le futur pavillon de « smart training », d’une surface totale d’environ 600 m2, sera dédié aux activités de musculation connectée, d’entraînement virtuel et de consultation en médecine du sport. Cette nouvelle installation permettra au Service des sports universitaires de répondre à la demande croissante d’activités de musculation libre, mais aussi d’accueillir ses projets multidisciplinaires à la frontière entre sport, formation et suivi médical.

Le projet définitif du futur pavillon a été sélectionné dans le cadre d’un concours pour étudiant·e·s en architecture de l’EPFL, dont le lauréat a été annoncé en septembre 2018 : il s'agit du projet "Grillade", réalisé par Martin Handley, Yann Junod et Nicola Schürch.

Une attention particulière a été portée dans le cadre du choix du projet lauréat sur les principes du développement durable :

Less impact : réduire l’impact environnemental du bâtiment tout au long de son cycle de vie.

Less money : induire des coûts limités, en termes de construction mais aussi d’entretien.

Less time : prévoir une construction et une déconstruction aisées.

More comfort : garantir le bien-être des usagers par une construction saine.

More potential : offrir des possibilités en termes de flexibilité d’usage et de transformation future.

More conviviality : promouvoir la mixité sociale, l’échange et l’émergence de liens entre utilisateurs.